Cardioversion électrique

Cardioversion électriquePourquoi ?

Le  choc électrique externe (cardioversion) est un acte médical consistant à faire passer volontairement et de manière brève, un courant électrique dans le cœur lorsque celui-ci est trop rapide en raison de certaines tachycardies, en particulier la fibrillation atriale afin de rétablir un rythme cardiaque normal. 

Déroulement

La cardioversion électrique se déroule sous anesthésie générale brève, de quelques minutes, en respiration spontanée. De ce fait le patient doit avoir rencontré l’anesthésiste en consultation pré anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention. 

Le patient se présente, à jeun, le jour même de l’intervention, à l’accueil pré opératoire de la clinique. Il sera installé ensuite au bloc opératoire. Une perfusion à l’avant bras, en général, sera installée afin de pouvoir injecter le produit anesthésiant. Un peu d’oxygène sera également administré en prévision de l’anesthésie. 

Une fois endormi, le cardiologue pourra appliquer un courant électrique sur le thorax du patient par l’intermédiaire de deux palettes métalliques ou autocollantes reliées à un appareil appelé défibrillateur externe. 
Un ou plusieurs chocs électriques seront délivrés pour rétablir le rythme normal. Cela reste parfaitement indolore.

Une surveillance habituelle est assurée en salle de réveil après la cardioversion. Ensuite le patient est raccompagné dans le service ambulatoire long, au 1er étage de la clinique, où une collation peut être servie.

Le cardiologue viendra ensuite expliquer les résultats de l’examen et autoriser le retour à domicile. Du fait de l’anesthésie, le patient doit être accompagné, et ne pas être seul au domicile le soir de l’examen. Dans le cas contraire, une hospitalisation d’une nuit devra être prévue.

Risques

Les risques restent exceptionnels, et sont ceux de toute anesthésie générale. Rarement on peut observer une brûlure superficielle de la peau sur le thorax à l’endroit où les palettes sont appliquées, un rythme cardiaque anormalement lent, ou un autre trouble du rythme. 

Le risque d’un accident thrombo-embolique par migration d’un caillot sanguin présent dans les cavités cardiaques, soit d’un accident vasculaire cérébral, est contrôlé au maximum par l’utilisation du traitement anticoagulant, et/ou par la réalisation d’une échographie trans œsophagienne avant la cardioversion, afin de s’assurer de l’absence de caillot dans le cœur au moment de la cardioversion. 
Si vous êtes porteur d’un stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur, il sera contrôlé après la cardioversion, afin qu’aucun dysfonctionnement ne survienne.

Difficultés à recevoir et émettre des appels téléphoniques extérieurs


Suite à la foudre tombée jeudi dernier 16/09 sur le centre de consultations spécialisées, nous rencontrons des difficultés à recevoir et émettre des appels téléphoniques extérieurs. 
Nous mettons tout en oeuvre pour rétablir la situation au plus vite.

Vous pouvez passer par mail , par doctolib, ou nous rappeler dès la panne réparée.
Merci de votre patience et de votre compréhension.

En cas d'urgence nous sommes présents aux urgences de la clinique, en cas d'urgence vitale, merci de contacter le 15.